2009

Ne laissez pas faire main basse sur votre santé


Retrait du médicament MEDIATOR©


L’Afssaps suspend l’autorisation de mise sur le marché des médicaments contenant du benfluorex :
  • Mediator®
  • Benfluorex Mylan®
  • Benfluorex Qualimed®
Le rapport bénéfice/risque de ces médicaments a été jugé défavorable suite à 3 études (CHU de Brest, laboratoire Servier et CNAMTS).

Tous les patients en cours de traitement doivent immédiatement interrompre celui-ci.
Un autre médicament sera éventuellement prescrit par le médecin traitant lors de la prochaine consultation qui n'a pas de caractère urgent.

Tous les patients ayant été exposé au benfluorex par le passé devront le rappeler à leur médecin traitant lors de la prochaine consultation.

Ce que les pharmaciens veulent


Une nouvelle campagne publicitaire vise à déstabiliser le réseau de santé de proximité.

Au-delà de ce cette considération "de clocher", en tant que pharmacien salarié, j'attends de mon employeur qu'il réponde aux obligations ordinales et éthiques suivantes :

  • assurer une présence et un conseil pharmaceutique permanents.
  • être accompagné de collaborateurs fiables et habilités à délivrer des médicaments en absence de problème détecté.
  • avoir la liberté d'orienter un patient vers le corps médical sans acte de vente face à une pathologie ne relevant pas du conseil pharmaceutique.
  • avoir la liberté de proposer un conseil adapté aux patients en fonction des antécédents, pathologies associées et traitements en cours.
  • répondre sans impératif de temps aux patients en difficulté.
  • disposer d'un approvisionnement sûr afin de limiter les risques de mauvaises fabrications et de contrefaçons.
  • disposer de conditions de stockage sûres et adaptées afin de limiter les détournements.
  • disposer d'un local de confidentialité.
  • bénéficier de formations continues pour moi-même et mes collaborateurs.
  • disposer d'un système d'alerte adapté de retrait de lot et de pharmacovigilance.
  • disposer d'outils de suivi du patient permettant de détecter les échappements thérapeutiques et les mésusages avant que sa santé ne soit en danger.
  • récupérer les médicaments périmés ou inutilisés.
  • assurer sécurité et solidarité pendant les gardes de jour et de nuit.

Par ailleurs, dispenser juste n'implique pas de faire dépenser plus.

Dans cette campagne publicitaire, les titulaires ne sont jugés que sur leurs prix de vente "à la boîte" de certains médicaments.
Leurs équipes ne devraient donc être évaluées que sur leurs seuls volumes de vente de ces médicaments.
Les outils pour déterminer des objectifs individuels quantitatifs (CA par famille, panier moyen, statistiques...) sont déjà disponibles depuis longtemps dans notre profession. Utilisés sans considération éthique garantie par l'Ordre des Pharmaciens, ils me paraissent bien dangereux.

Mais au fait, quel pharmacien voudrait cet avenir pour l'ensemble de sa profession?

Bande annonce de Pocket Pipe




Information grippe




Tous nos patients susceptibles d'être contaminés par une grippe sont priés de se rendre aux comptoirs de phytothérapie, en entrant à gauche. Il sera délivré des masques anti-projections et nous y portons un masque FFP2, afin d'éviter la propagation à nos autres patients et à l'équipe.

Retrouvez ci-dessous les recommandations affichées dans l'officine et remises aux patients atteints de la grippe.





Attaque de la pharmacie !

attaque

Lantus en réévaluation [maj 08/09]

L'Agence Européenne des Médicaments (Emea) mène dès à présent une évaluation approfondie du profil de risque de LANTUS.
L'AFSSAPS met en garde tous les patients qui interrompraient inopportunément et sans avis médical leurs traitements.

Lorsqu'une manipulation est suspectée, il faut revenir aux faits.

Le Professeur Ralph DeFronzo est à l'origine "des révélations". Il est diabétologue, chercheur à l'Université du Texas et a comparé les efficacités de BYETTA et LANTUS.
Ce professeur est membre du conseil d'administration d'Amylin et son étude a été financée par Lilly. Ce sont les deux laboratoires qui commercialisent BYETTA.
Lorsqu'un médicament est dangereux, il convient de prévenir la communauté scientifique, pas les analystes financiers ou les investisseurs.
Les conclusions telles que "tremblement de terre", "Les médecins seront gênés de prescrire LANTUS" ou "Je ne peux rien dire" sont clairement un effet d'annonce.

L'EASD (Association Européenne d'Etudes sur le Diabète) a publié 4 analyses statistiques rétrospectives de patients diabétiques. 2 d'entre elles montrent une élévation de fréquence de cancer du sein chez les patientes sous LANTUS, la 3ème une élévation de fréquence de cancer sous toutes les insulines, la 4ème ne montre au contraire aucune élévation des risques de cancer (sein, colon, pancréas et prostate).

Les professeurs Edwin Gale (rédacteur en chef de Diabelologia) et Ulf Smith (Président d'EASD) ont su montrer les limites de ces corrélations. Ils demandent des études complémentaires afin d'isoler les facteurs de risque connus et évoquent la possibilité d'aggravation de cancers préexistants.

En attendant ces études complémentaires, il paraît raisonnable de ne pas évoquer de "tremblement de terre" sauf pour l'industrie pharmaceutique qui n'a rien à gagner avec ces pratiques.

[maj 08/09]
L'Emea a conclu que ces études ne permettent pas d'établir de lien de causalité entre la prise de LANTUS et la survenue de cancer.
L'Emea et l'Afssaps confirment également qu'il n'y a pas lieu de modifier les traitements en cours.

Merci à tous nos patients sous LANTUS, puisqu'aucun d'entre eux n'a arrêté son médicament durant cette réévaluation.

Nadège est Préparatrice



Nadège a obtenu aujourd'hui le Brevet Professionnel de Préparateur en Pharmacie.

C'est un résultat logique étant donné ses efforts depuis 2 ans, l'excellence de ses résultats scolaires et la rigueur de son travail à la pharmacie.
Il ne restait plus qu'à ne pas céder à la pression, ce qui n'est pas le plus facile à l'approche de cet examen qui conditionne l'accès à l'exercice de la profession de plein droit.

Toutes nos félicitations pour cette réussite professionnelle qui se conjugue à un brillant épanouissement personnel.
(bonne installation !).

Recommandations de l'EMEA concernant le dextropropoxyfène


L'agence européenne du médicament (EMEA) a annoncé le 25 juin qu'elle recommandait le retrait de tous les analgésiques contenant du dextropropoxyfène.
Cela concerne dans votre pharmacie les spécialités : DIANTALVIC, DIALGIREX, PROPOFAN et l'association paracetamol/dextropropoxyfène/caféine Winthrop.

Cet avis va à l'encontre de celui de l'AFSSAPS qui estimait qu'une restriction des indications était plus indiquée.
La France bénéficie en effet de conditions de dispensation beaucoup plus sûres que dans d'autres pays de la communauté. Les intoxications accidentelles ou volontaires sont donc plus rares.
Mais dans le cadre de l'harmonisation européenne du statut des médicaments contenant du dextropropoxyfène, la décision de la commission européenne s'imposera à tous les états membres.

L'EMEA recommande un retrait progressif. L'AFFSAPS propose une période transitoire d'un an après décision de la commission, temps suffisant pour trouver une alternative thérapeutique adaptée à chaque patient sans interruption des traitements antalgiques en cours.

Dans l'immédiat :
- n'utilisez ces médicaments que s'ils vous ont été prescrits personnellement
- ne dépassez en aucun cas les doses prescrites
- ne consommez ni alcool, sédatif, tranquillisant ou paracétamol pendant ces traitements
- n'hésitez pas à nous demander tout éclaircissement

Félicitations à Sophie

Sophie, étudiante en 6ème année à l'UFR de pharmacie de Reims, a choisi la pharmacie Fleurentin pour effectuer son stage officinal de pratique professionnelle de 6 mois.
Depuis janvier, elle s'investit au comptoir et dans l'équipe avec beaucoup d'enthousiasme, d'assiduité et de sérieux.

Sophie avait brillamment validé tous ses enseignements universitaires.
Nous avons appris avec beaucoup de joie qu'elle a aussi validé son examen portant sur l'enseignement de pratique professionnelle (examen de stage).

Une jeune fille dans le vent

Elle pourra légitimement assumer des remplacements dès le mois prochain.
Elle obtiendra le diplôme de Docteur en Pharmacie dès qu'elle aura soutenu sa thèse.

Bravo et merci pour ces 6 mois partagés avec nous.

Dossier pharmaceutique : campagne été 2009

DP_affiche_1

DP_affiche_2

DP_affiche_3

Arrêts du 19 mai 09 de la CJCE



La profession est sous la pression des investisseurs financiers.

Dans deux arrêts du 19 mai, la Cour de Justice des Communautés Européennes (CJCE) s'est prononcée en faveur des législations nationales ne permettant qu'aux seuls titulaires d'un diplôme en pharmacie de détenir et d'exploiter une officine.

Bien que de telles législations constituent des entraves à la liberté d'établissement et de circulation des capitaux au sein de la communauté européenne, la cour a rappelé que :
  • Les médicaments sont des biens particuliers.
  • Les médicaments présentent des risques pour le patient et pour l'équilibre des systèmes de sécurité sociale (surconsommation, utilisation sans nécessité ou incorrecte). Or "l'intérêt d'un non-pharmacien à la réalisation de bénéfices ne serait pas modéré d'une manière équivalente à celui des pharmaciens indépendants". Par ailleurs, un pharmacien salarié ne pourrait guère s'opposer aux pressions de l'exploitant.
  • L'indépendance réelle des pharmaciens constitue une garantie de niveau élevé pour assurer "un approvisionnement en médicaments de la population sûr et de qualité".
"Le pharmacien poursuit, à l'instar d'autres personnes, l'objectif de la recherche de bénéfices. Cependant, en tant que pharmacien de profession, il est censé exploiter la pharmacie non pas dans un objectif purement économique, mais également dans une optique professionnelle. Son intérêt privé lié à la réalisation de bénéfices se trouve ainsi tempéré par sa formation, par son expérience professionnelle et par la responsabilité qui lui incombe, étant donné qu'une éventuelle violation des règles légales ou déontologiques fragilise non seulement la valeur de son investissement, mais également sa propre existence professionnelle."

Il est donc encore possible d'entrer dans une pharmacie française et d'en ressortir avec de seuls conseils.
Et parfois même d'être accueilli avec un sourire, lorsque l'on n'est pas trop accaparé par des problèmes de fournisseurs, de stock, de procédure qualité, d'informatique ou de délégation de paiement... (On fait de notre mieux !)

J'aime cette phrase du Dr Jean Parrot, président de l'Ordre des Pharmaciens :
"Nous sommes là pour dispenser juste".

La pression des investisseurs s'effectuera désormais au niveau national.
À suivre...

Délivrance d'alli



Disponible depuis le 6 mai 2009, alli® est un médicament dont le principe actif est déjà connu : l'orlistat (Xenical®, AMM européenne du 29 juillet 1998). alli® est dosé à 60 mg et peut être délivré sans prescription médicale. (Xenical® à 120 mg et sur liste I)

alli® n'est pas en libre service.

alli® aide à perdre en moyenne 50% de poids supplémentaire dans le cadre d'un régime hypocalorique et pauvre en graisses, mais présente effets secondaires, contre-indications et interactions. Des précautions d'emploi sont de plus nécessaires.

L'afssaps limite en conséquence l'utilisation de ce médicament aux patients :
- majeurs
- en surpoids dangereux pour la santé (IMC ≥ 28)
- ayant fait un bilan si nécessaire avec leur médecin traitant.

Veuillez nous consulter pour toute initiation ou suivi de votre traitement.
Nous disposons d'un local de confidentialité.

Sites de référence sur les menaces pandémiques


Nous sommes aujourd'hui, 30 avril 2009, en situation 5A.

Situations_pandemie.jpg

Voici nos sources d'informations sur les menaces pandémiques :

Le site interministériel "grippe aviaire" a été mis à jour pour prendre en considération la grippe A H1N1 :
http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/

Le bulletin d'information quotidien peut être téléchargé sur le site du ministère de la santé :
http://www.sante-sports.gouv.fr/

Le réseau GROG est à jour :
http://www.grog.org/grippe_mexicaine.html

Les informations pratiques sont disponibles sur le site de l'INVS :
http://www.invs.sante.fr

Dr Scott S. Reuben


L'accès aux sources d'information n'est plus un problème.
C'est la qualité et la pertinence de ces informations qui doivent à présent primer.

Les revues scientifiques disposent chacune d'un comité de relecture qui étudie, contrôle les textes, demande si nécessaire des précisions, des compléments ou des corrections aux chercheurs avant toute publication. L'ensemble du travail peut être rejeté. Ces revues servent donc de référence.

Le Dr Scott Reuben, anesthésiste et chef du service antidouleur du Baystate Medical Center (Etats-Unis), a pourtant réussi à publier depuis 1996 au moins 21 études qui n'ont pas été rigoureuses.



Il a été dénoncé par ses pairs dans son propre hôpital suite à un contrôle en interne.
Il manquait des formulaires de consentement des malades pour ses deux dernières études.
Ce fut le point de départ des vérifications supplémentaires sur ses précédentes publications. (toujours positives !)

Le système a fonctionné, mais bien trop tard.
Le doute est semé sur plusieurs protocoles de traitement des douleurs.

Ce sont aussi les rapports bénéfices/risques de plusieurs médicaments sur le marché qui devront être vérifiés : DYNASTAT®, CELEBREX®, LYRICA® et EFFEXOR®.

À noter que le laboratoire Merck avait volontairement arrêté la commercialisation de VIOXX®, médicament sur lequel avait travaillé le Docteur Scott Reuben. Cette décision survenue le 30 septembre 2004 faisait suite à une autre étude démontrant une augmentation des risques cardiovasculaires graves après 18 mois de traitement quotidien continu.

Jacques Fleurentin sur RTL9 Est [maj juin 09]




Jacques Fleurentin intervient régulièrement dans "Bienvenue chez Vous".
L'émission est présentée par Jean-Luc Bertrand.
Elle est diffusée sur RTL9 Est à 17h40 du Lundi au Vendredi (rediffusion à 22h30).

[mise à jour juin 2009]
Nous avons reçu l'autorisation de diffuser les vidéos depuis ce site.
Elles sont disponibles sur cette page.

Dossier Pharmaceutique




Nous participons depuis plusieurs semaines au dossier pharmaceutique (DP).

Le dossier pharmaceutique est un service gratuit (et qui le restera) de l'ordre des pharmaciens.
Le seul objectif du DP est votre sécurité.

Le DP est un historique confidentiel des médicaments délivrés dans toutes les pharmacies.
Cet historique n'est accessible qu'à un pharmacien, avec votre accord et votre carte vitale.
Il est bien entendu lié au secret professionnel.

Vous êtes libre d'ouvrir votre DP et de le fermer à tout moment.
Vous êtes libre de ne pas y enregistrer tous vos médicaments.

La création du DP se fait sur simple demande avant la tarification de votre ordonnance.
N'hésitez pas à nous demander explications et conseils.